The Twins

Le but de ce nouvel éditeur est de rendre l’ajout de contenus riches simple et ludique. Cette publication toute entière est composée de morceaux de contenus – un peu comme des briques Lego – que vous pouvez déplacer et avec lesquels vous pouvez interagir. Déplacez votre curseur un peu partout et vous verrez les différents blocs se mettre en évidence. Appuyez sur les flèches pour repositionner rapidement les blocs, sans crainte de perdre des choses dans l’action de copier et coller.

LES JUMEAUX

Slobodan et Vladimir PEŠKIREVIĆ

Peintres sculpteurs

Enfants, ils sont ballottés de Belgrade à Alger et s’installent à Paris en 1975. L’école de dessin Sornas scelle leur destin en les préparant à l’Ecole nationale des beaux-arts. Ensemble, ils franchis­sent l’obstacle et se lancent dans la vie professionnelle.

Slobodan est le plus bavard, le plus expansif, intarissable sur l’histoire de la peinture. Vladimir est peu disert, réservé. Comme si leur peinture s’imprimait sur la toile, en négatif de leur caractère. Vladimir, c’est l’école de Ve­nise, l’éclat des couleurs qui transpa­raissent. Slobodan incarne école de Flo­rence, la science de la perspective, les couleurs méditatives comme le bleu  ou­tremer.

Souvent, le premier prépare le fond, éclatant; son jumeau dessine pardessus de son écriture tranquille. A VIa­dimir les personnages en situation, les scènes de la vie parisienne que ne re­nierait pas Toulouse-Lautrec. Le pinceau de Slobodan est plus rêveur, s’attarde sur les formes élégantes des manne­quins. Une vie de spartiate et des soirées à la bibliothèque des Beaux-Arts ou à celle de Beaubourg. Les peintres siamois n’ont que quatre main.                                          

STÉPHANE BERN

Ce que vous lisez actuellement est un bloc paragraphe, le bloc le plus basique de tous. Le bloc paragraphe possède ses propres commandes lui permettant d’être déplacé librement au sein de la publication.

…comme celui-ci, qui est aligné à droite.

Les niveaux de titres sont aussi des blocs spécifiques. Cela aide a organiser et mettre en valeur votre contenu.

Une image vaut mille mots

JUMEAUX

Depuis le jour où Vladimir et Slobodan Peskirevic, nés jumeaux à Belgrade, ont entrepris à l’age de trois ans de redécorer d’un splendide escargot rouge les murs fraîchement repeints de la maison familiale, ils n’ont plus jamais lâché ni crayons ni pinceaux. Les femmes de Slobodan sont des madones entourées d’une jungle de Matisse, celles de Vladimir ont le tourment de vieilles prostituées montmartroises. Ce qui frappe surtout chez ces artistes doubles, c’est leur incessante curiosité, leur goût du travail, en bref leur universalité : après le crayon gras, la peinture et les encres, ils n’ont cessé d’explorer de nouveaux outils en s’attaquant à la sculpture et la lithographie. Auteurs d’une fresque en mosaïque monumentale qui orne le Lycée Stanislas à Paris, leurs œuvres ont été acquises par de nombreuses collections privées. Forts de ces talents multiples, les jumeaux travaillent aujourd’hui à la rénovation et à la décoration de l’ancienne chapelle de Coursegoules, dans le midi de la France.

Françoise Bouillot

Avril 2005


👋

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *